COVID 19 – Un chef d’entreprise raconte : sa gestion de la crise, sa vision.

Interview de Baptiste Nenot, directeur général chez Visiperf, agence de marketing digital
9 juin 2020

« La crise a révélé que la communication digitale est devenue indispensable aux points de vente »

Quelle est la vocation de Visiperf ?

Animée par trente collaborateurs, notre agence de marketing digital est spécialisée dans le drive to store. Notre plateforme permet à tous les membres d’un réseau -intégrés, en concession ou franchisés – d’acheter des publicités sur Internet (Instagram, Facebook, mots clés, bannières…) dans leurs zones de chalandises. De plus, outre la création de sites web, nous proposons l’animation multi-points de ventes sur Google My Business, par exemple, en gardant le principe de la dimension locale. Notre technologie permet d’automatiser la mise en œuvre des campagnes de publicités digitales, tout en industrialisant la personnalisation par point de vente.

Qui est le client final ?

Différents cas de figure sont possibles. Le franchiseur peut acheter une campagne pour ses franchisés, et l’activer sur les points de vente de son choix. Nous proposons aussi des solutions de cofinancement : le réseau abonde sur les achats facturés en local. Ou bien, nous pouvons être sollicités par un directeur de magasin qui paiera l’intégralité de nos services. Nous gérons au global trois mille points de vente en France. Dont une partie via Mediapost, et Havas Media.

Quels sont les secteurs d’activités sur lesquels vous intervenez ?

La restauration, l’automobile, des courtiers en travaux, l’aménagement de la maison, le secteur de la cheminée. Nous travaillons aussi pour des marques, comme Coca Cola, à qui on permet d’offrir de la publicité sur Internet aux points de vente qui commercialisent leurs produits. Les marques constituent un marché que nous souhaitons développer. Car elles pourraient faire bénéficier à leurs distributeurs de publicités locales.

Qu’avez-vous fait au moment de la crise ?

Comme tout le monde, on a mis le télétravail en place. Et constaté qu’il fonctionnait très bien avec des gains de temps indéniables à la clé. Nous avons aussitôt stoppé les campagnes de tous les points de ventes qui étaient fermés. Du jour au lendemain, sur une base de cent, notre chiffre d’affaires est passé à vingt. Pendant le confinement, nous avons mis à plat l’ensemble de nos process, de nos procédures, afin de pouvoir proposer une offre mieux structurée et standardisée à nos clients.

Qu’a révélé cette crise ?

Que la communication digitale est devenue incontournable ! Si avant l’arrivée du Covid-19, les têtes de réseaux étaient convaincues du bien-fondé de notre offre, elles pouvaient se heurter à des réticences locales. Car certains magasins préféraient acheter des panneaux publicitaires classiques, par exemple. Or, les points de vente ont désormais constaté qu’ils doivent impérativement être présents sur Internet. Car nos outils permettent d’augmenter la visibilité d’un magasin, de pousser des promotions localement, de faire des animations avec de l’information liée à la zone de chalandise. Un bon post, une bonne publicité locale peuvent créer beaucoup de trafic ! Grâce à notre technologie, un réseau peut gérer les avis des consommateurs sur différentes pages locales, ce qui est essentiel. Il faut répondre vite, être réactifs. Nous multi-connectons les pages Facebook, les pages Google My Business, nous réunissons les commentaires clients pour les traiter avec la même qualité de service.

Actuellement, quelles activités redémarrent le plus vite ?

Les courtiers en travaux enregistrent actuellement de bonnes performances. De même, l’aménagement de maison cartonne. Nous travaillons, par exemple, pour Centrakor. Leur campagne lancée récemment a permis de quadrupler les téléchargements de catalogues !

©Visiperf