Numéro Spécial FRANCHISE réalisé en partenariat avec la Fédération Française de la Franchise – FFF

Focus Service à la personne : Mina Zanat, franchisée Viasphère, directrice du Pôle Franchise de Viasphère et directrice générale du groupe Family Sphere
Sept 2021

Acteur majeur sur le marché des services à domicile et aux entreprises en France, ViaSphère se décline aujourd’hui en cinq marques. Rencontre avec Mina Zanat, franchisée Viasphère, directrice du Pôle Franchise de Viasphère et directrice générale du groupe Family Sphere.

Que recouvre le groupe ViaSphère ?

Il détient cinq marques. Family Sphere, tout d’abord, créé en 2006, propose des prestations de gardes d’enfants à domicile, à travers une centaine d’agences. Family Crèche, ensuite, est un réseau de micro-crèches, fondé l’année dernière. La marque MERCI+ se consacre aux tâches de ménage et repassage à domicile. Depuis 1975, OK Service est le spécialiste des interventions techniques chez le particulier : plomberie, électricité, petits travaux, informatique, connectique multimédia et domotique. Marque B to B du groupe, Phinelec organise et réalise la maintenance de locaux commerciaux pour des réseaux succursalistes. Enfin, Viadom est la première entreprise de coiffure à domicile en France.

Comment avez-vous vécu la période du Covid ?

Ce fut une période d’investissement, car nous avons mené plusieurs chantiers : outils de fonctionnement opérationnels, plateforme de marques, actions pédagogiques pour la garde d’enfant à domicile, projets pour le ménage et le repassage. C’est un plan à cinq ans. Chaque année, nous allons mettre en œuvre de nouveaux services et produits à proposer aux franchisés. L’objectif est de nous différencier des concurrents, de ne pas tomber dans la routine, car la concurrence est rude dans notre secteur.

Vous avez aussi créé votre propre logiciel…

Oui. L’un a déjà été déployé chez MERCI+, l’autre chez Family Sphere. Cela représente un gain de temps formidable pour les franchisés, ce qui est primordial dans le business aujourd’hui. Notre logiciel permet d’optimiser le recrutement, qui est le cœur de notre métier. Chaque franchisé peut, désormais, réaliser des évaluations en direct, des mises en situation avec des quizz, des pourcentages par rapport à leurs taux de réponses, des jeux, car le recrutement se fait individuellement, une seule personne face à une seule personne. Nous ne procédons pas à des recrutements massifs.

Comment les franchisés expriment-ils leurs demandes ?

Au sein de notre comité stratégique, sept franchisés Family Sphere participent une fois par mois à notre plan. Ils représentent les franchisés de leur région. Ils proposent des idées et nous aussi. Le modèle de franchise tel qu’il a existé par le passé est en train de se moduler pour plus d’équilibre et plus d’écoute entre les parties. C’est important car ce sont les franchisés qui développent le chiffre d’affaires, ce sont eux qui recrutent. Il est fondamental de recueillir leurs avis. Nous rendons les arbitrages en fonction de nos budgets et de la faisabilité des projets. Et ça fonctionne. Car notre taux de renouvellement de franchises est à 100 %.

Votre développement suit quelle tendance ?

Pendant le Covid, il y a eu de l’attentisme. Mais depuis le mois de janvier, nous avons constaté un véritable boom en interne avec des franchisés qui veulent devenir multi-enseignes. Le fait de proposer du ménage à domicile, en complément de l’offre de garde d’enfant, permet de compenser une éventuelle perte de chiffre d’affaires quand un des deux secteurs est impacté, comme ce fut le cas pendant la pandémie. Beaucoup de franchisés Family Sphere souhaitent ouvrir un point MERCI+, par exemple. Il y a une complémentarité aussi avec Family Crèche. Construire sa micro crèche est un investissement, qui va constituer un réel patrimoine. D’autant que la capacité d’accueil, de dix berceaux aujourd’hui, vient d’être étendue à douze berceaux. Notre objectif est toujours de servir le foyer en restant des experts. De même, sur des bassins où la population n’est pas très dense, le fait d’être multi-enseignes permet au franchisé de travailler correctement, ce qui ne serait pas possible avec une unique marque, car il n’aurait pas assez de clients pour un seul service. Nos franchisés sont issus d’horizons divers : industrie, enseignements, banque, assurance…

La contemporanéité est une autre bonne nouvelle !

Dès l’année prochaine, les gens qui consomment du service à la personne, et se voient habituellement remboursées 50 % de leurs dépenses l’année d’après, n’auront plus à attendre, mais s’acquitteront directement de la moitié des sommes dues. Et ce pour la garde d’enfant, le soutien scolaire, l’assistance aux personnes âgées… Cette mesure va ouvrir le champ à une plus large population, pas seulement les CSP + actuels. Le marché va davantage se démocratiser.

©Viasphère